Skip to primary content
Skip to main menu
Skip to section menu (if applicable)

Les enfants et la dépression

Il y a des hauts et des bas dans la vie de tout le monde. Les problèmes et les échecs nous rendent tous parfois malheureux; la plupart du temps ces sentiments ne sont que temporaires, mais certaines personnes les éprouvent pour de longues périodes et assez gravement. «Dépression» est un terme clinique utilisé par les psychiatres pour décrire une longue période au cours de laquelle une personne se sent extrêmement triste, jusqu’au point de se sentir inutile, désespérée et impuissante.

La dépression peut être causée par le stress, une perte ou une grosse déception. Elle peut parfois se présenter sans aucune raison particulière. La dépression peut être le résultat d’un déséquilibre chimique dans l’organisme; certaines personnes sont nées avec une prédisposition à la dépression.
Quelle qu’en soit la raison, la dépression peut affecter tous les aspects de notre vie : le travail, les relations familiales, les amitiés et même notre santé physique. La dépression n’atteint pas seulement les adultes. Elle peut aussi se présenter chez les enfants et les adolescents, et c’est un problème aussi réel pour eux que pour les adultes.

Un enfant déprimé sera tout probablement convaincu que personne ne ressent la même chose que lui et que personne ne peut comprendre ses problèmes. Souvent, un enfant déprimé aura le sentiment que personne ne l’aime.

Il peut parfois être difficile pour les adultes de comprendre jusqu’à quel point les problèmes des enfants peuvent être pénibles car nous les voyons du point de vue d’un adulte. Mais pour certains enfants, faire face aux pressions que présentent l’école et la croissance peut s’avérer bien difficile. Même si leurs problèmes nous semblent peu importants, il ne faut surtout pas oublier qu’à leurs yeux ils peuvent sembler énormes.

Les signes de dépression chez les enfants et les adolescents

Si votre enfant devient déprimé, il est peu probable qu’il/elle en parle. Les premiers signes avertisseurs que vous constaterez seront probablement des changements au niveau du comportement, indiquant possiblement un état d’esprit inquiet et attristé. Un enfant qui auparavant était animé et se livrait régulièrement à des activités peut soudainement devenir passif et désengagé. Un bon élève peut montrer les premiers signes de mauvaises notes.

Quelques-uns des signes communs de la dépression peuvent apparaître lorsque les pressions scolaires, sociales ou familiales deviennent excessives. Ne présumez pas que votre enfant éprouve une dépression majeure s’il/elle ne manifeste qu’un de ces signes. Par contre, il est possible que votre enfant soit déprimé et ait besoin d’aide professionnelle s’il/elle démontre des changements inexplicables au niveau de son comportement ou si vous remarquez plusieurs des signes de dépression suivants :

Changements dans les sentiments

– Votre enfant peut manifester des signes de tristesse, d’inquiétude, de culpabilité, de colère, de crainte, d’impuissance, de désespoir, de solitude ou de rejet.

Changements physiques

– Votre enfant peut soudainement se plaindre de maux de tête ou de divers malaises ou douleurs. Il peut manquer d’énergie, avoir des problèmes de sommeil ou d’alimentation, ou toujours se sentir fatiguer.

Changements dans sa façon de penser

– Votre enfant peut dire des choses qui dénotent une basse estime de soi, qu’il se dévalorise ou se blâme. Il/elle peut avoir des difficultés à se concentrer ou fréquemment avoir des pensées négatives. Il/elle peut même avoir des pensées suicidaires.

Changements de comportement

– Votre enfant peut s’éloigner des autres, pleurer facilement ou montrer moins d’intérêt pour les sports, les jeux ou autres activités de plaisir qu’il/elle aime ordinairement. Il/elle peut réagir outre mesure et faire des crises de colère ou de larmes soudaines face à des incidents relativement bénins.

Comment aider un enfant déprimé?

Parlez avec votre enfant. Si vous avez remarqué l’un ou l’autre des signes mentionnés plus haut, essayer de l’encourager à vous parler de ce qu’il/elle ressent et de ce qui l’ennuie.
Si vous croyez que votre enfant est profondément déprimé, ne prenez pas panique. De l’aide professionnelle est disponible pour votre enfant et vous-même.

La dépression se soigne très bien. Les enfants, les adolescents et les adultes peuvent tous être aidés à surmonter une dépression.

Consultez d’abord votre médecin de famille pour vérifier si un trouble physique pourrait être responsable de la fatigue, des malaises, douleurs et humeurs tristes de votre enfant.

Contactez – nous l’école de votre enfant et demandez aux enseignants si eux aussi ont remarqué des changements de comportement et d’humeur. Le fait de parler des difficultés de votre enfant à son professeur titulaire pourrait changer la façon dont ce dernier interagit avec lui/elle et par conséquent augmenter son estime de soi en classe.

Des conseillers professionnels font partie du personnel de nombreuses commissions scolaires. Le conseiller d’orientation de l’école peut être en mesure de vous aiguiller à un service d’orientation personnelle ou de groupe, conçu pour aider les enfants et les adolescents à faire face au stress.

Le conseiller d’orientation de l’école ou votre médecin de famille peut vous aiguiller à une clinique de santé mentale pour enfants. En l’absence d’une telle clinique dans votre quartier, il y a peut-être un psychiatre ou un psychologue spécialisé dans le traitement des enfants.

La dépression affect toute la famille

Il est important de reconnaître vos propres sentiments à l’égard de la dépression de votre enfant. Étant donné qu’on ne connaît pas toujours les raisons de la dépression d’un enfant, vous vous sentirez peut-être coupable ou frustré. Sans le vouloir, vous pourriez communiquer ces sentiments à votre enfant et ce dernier pourrait alors se sentir rejeter ou incompris.

Il n’est pas facile de répondre aux besoins d’un enfant déprimé. Vous aurez peut-être besoin d’aide quant à trouver les meilleurs moyens d’aider votre enfant à faire face à ses sentiments de tristesse, ainsi qu’à vos propres sentiments à l’égard de ses problèmes. Songez vous-même à consulter un conseiller de même que votre enfant. De nombreux thérapeutes prévoient automatiquement des séances de thérapie familiale lorsqu’ils traitent un enfant déprimé.

Les besoins de votre enfant déprimé doivent être franchement communiqués à ses frères et sœurs et aux autres membres de la famille. De cette façon, il/elle aura plusieurs sources de soutien et de compréhension.

Avez-vous besoin d’aide supplémentaire?

Si vous avez raison de croire que votre enfant est déprimé, il existe de nombreux bons livres qui peuvent vous aider à comprendre la dépression, et d’autres qui fournissent de bons conseils sur le rôle parental. Consultez la bibliothèque dans votre quartier.

Pour de plus amples renseignements au sujet des services professionnels en santé mentale et des programmes de soutien communautaires destinés aux enfants déprimés et leurs familles, contactezun organisme communautaire comme l’Association canadienne pour la santé mentale; un tel organisme sera en mesure de vous aider à trouver l’aide supplémentaire nécessaire.

Les commentaires sont fermés.