Skip to primary content
Skip to main menu
Skip to section menu (if applicable)

Information rapide : La santé mentale / la maladie mentale

Qui est touché?

  • Tous les Canadiens et toutes les Canadiennes sont indirectement touchés par la maladie mentale, serait-ce par un membre de famille, un ami ou un collègue.
  • 20 % des Canadiens et Canadiennes seront personnellement touchés par la maladie mentale au cours de leur vie.
  • La maladie mentale touche les personnes de tout âge, de tous niveaux scolaires et de revenu et de toutes cultures.
  • Environ 8 % des adultes éprouveront une dépression majeure à un moment quelconque durant leur vie.
  • Environ 1 % des Canadiens et Canadiennes éprouveront un trouble bipolaire (ou ” psychose maniaque-dépressive “).

Est-elle répandue?

  • La schizophrénie touche 1 % de la population canadienne.
  • Les troubles anxieux touchent 5 % de la population à domicile, causant un handicap léger à grave.
  • Le suicide représente 24 % de tous les décès chez les personnes âgées de 15 à 24 ans et 16 % chez les personnes âgées de 25 à 44 ans.
  • Le suicide est une des principales causes de décès chez les hommes et les femmes de l’adolescence à l’âge moyen.
  • Le taux de mortalité attribuable au suicide chez les hommes est quatre fois plus élevé que chez les femmes.

Quelles en sont les causes?

  • Une interaction complexe de facteurs génétiques, biologiques, de personnalité et environnementaux cause les maladies mentales.
  • Près de la moitié (49 %) des gens estimant avoir déjà été atteints de dépression ou d’anxiété n’ont jamais consulté un médecin à ce sujet.
  • La stigmatisation rattachée aux maladies mentales présente un obstacle sérieux, non seulement pour le diagnostic et le traitement, mais également pour l’acceptation dans la communauté.
  • Les maladies mentales peuvent être traitées efficacement.

Quel est le fardeau économique?

  • En 1998, on a estimé qu’au Canada les maladies mentales représentaient un fardeau économique d’au moins 7,9 milliards de dollars pour le régime de soins de santé – 4,7 milliards de dollars au titre de soins et 3,2 milliards de dollars au titre de l’invalidité et de décès prématurés.
  • On a dépensé un autre 6,3 milliards de dollars pour des services de santé mentale non assurés et pour absences du travail dues à la dépression et à la détresse, celles-ci non traitées par le biais du système de soins de santé.
  • En 1999, 3,8 % de toutes les admissions dans les hôpitaux généraux (1,5 million de jours d’hôpital) étaient attribuables à des troubles anxieux, des troubles bipolaires, la schizophrénie, la dépression majeure, des troubles de la personnalité, des troubles de l’alimentation et un comportement suicidaire.

Faits concernant la maladie mentale chez les jeunes

  • Environ 10 % à 20 % des jeunes Canadiens sont touchés par une maladie mentale ou un trouble mental. Il s’agit des troubles les plus incapacitants au monde.
  • Aujourd’hui, environ 5 % des jeunes Canadiens et 12 % des jeunes Canadiennes ayant entre 12 et 19 ans ont connu un épisode dépressif majeur.
  • 3,2 millions de Canadiens ayant entre 12 et 19 ans risquent de développer une dépression.
  • Une fois la dépression diagnostiquée, 80 % des personnes malades recevant de l’aide peuvent reprendre leurs activités habituelles.
  • La maladie mentale menace de plus en plus la vie de nos enfants. Le taux de suicide chez les jeunes au Canada est le troisième plus élevé des pays industrialisés.
  • Le suicide est l’une des principales causes de décès chez les Canadiens de 15 à 24 ans, immédiatement après les accidents. Environ 4 000 personnes se suicident à chaque année.
  • La schizophrénie est la maladie la plus débilitante chez les jeunes comme elle est présente surtout dans le groupe des 16 à 30 ans. Environ 1 personne sur 100 en souffre.
  • Les problèmes mentaux chez les jeunes représentent la seconde dépense en soins hospitaliers au Canada après les blessures.
  • Au Canada, seulement 1 enfant sur 5 ayant besoin de services de santé mentale les reçoit.