Skip to primary content
Skip to main menu
Skip to section menu (if applicable)

Le suicide

Les experts dans ce domaine suggèrent qu’une personne suicidaire connaît une douleur si intense  qu’elle n’entrevoit tout simplement aucune autre option. Elle a l’impression d’être un fardeau pour les autres et perçoit la mort, dans son désespoir, comme une manière d’échapper à une douleur et à une angoisse écrasantes. Le suicidaire se sent étranglé, rejeté, désespéré et il se déteste.

Si vous craignez qu’une personne que vous connaissez songe à se suicider, vous pouvez lui venir en aide. Vous devez garder à l’esprit qu’en tant qu’aidant, vous ne pouvez promettre de faire quelque chose que vous ne pouvez pas faire ou que vous ne voulez pas faire. Si la personne a des idées suicidaires actives, la première chose à faire est d’aller chercher de l’aide immédiatement. Appelez au Centre de crises local ou au poste de police ou conduisez la personne suicidaire à l’urgence de l’hôpital local. Ne la laissez pas seule. Si elle a tenté de mettre fin à ses jours et qu’elle a besoin de soins médicaux, composez le 911 ou le numéro des services d’urgence de votre localité.

Si vous avez des idées suicidaires, veuillez communiquer avec votre ligne de crise locale ou avec un centre de counselling. Les renseignements qui suivent ne peuvent remplacer des services professionnels de counselling. Il est fortement recommandé que vous fassiez appel aux services d’un soignant professionnel.

Il existe de nombreuses manières de trouver de l’aide:

  • Consultez votre annuaire téléphonique pour connaître la liste des centres de crise de votre région.
  • Consultez la liste des centres de crise canadiens et américains du Centre de prévention du suicide ainsi que la liste des sites Web de counselling en ligne à l’adresse www.suicideinfo.ca.

Vous avez fait le bon choix en décidant de chercher de l’aide. Nous espérons que vous communiquerez avec quelqu’un dès maintenant.

La prévention du suicide

Le suicide. Nous aimerions mieux ne pas en parler. Nous espérons que cela n’arrivera jamais à une de nos connaissances. Mais le suicide est une réalité et il est plus fréquent que vous ne puissiez le croire. N’ignorez pas la possibilité que le suicide pourrait prendre la vie d’une personne que vous aimez. En tenant compte des signes avertisseurs et en parlant de «l’impensable», vous pourriez sauver une vie.

Le déchirement du suicide

Le décès d’un être cher est l’un des événements les plus pénibles de la vie. Lorsque le décès est causé par un suicide, la famille et les amis doivent non seulement faire face au chagrin d’avoir perdu un proche, mais à toute une gamme d’autres émotions, y compris la confusion et parfois même la colère. On ne se remet pas d’un tel événement du jour au lendemain et nous y réagissons tous différemment. Certaines personnes ont besoin d’aide pour faire face aux changements survenus dans leur vie. Mais l’important est d’essayer de surmonter son deuil car notre santé mentale en dépend.

Le suicide chez les jeunes

L’adolescence est une période pendant laquelle de nombreux changements marquants se manifestent. Le passage de l’enfance à l’adultéité peut parfois s’avérer complexe et intimidant. Pour les jeunes la pression de réussir à l’école, à la maison et au sein de groupes sociaux est souvent énorme. D’autre part, ils n’ont peut-être pas encore accru assez d’expérience de la vie pour savoir que les situations difficiles ne durent pas éternellement. Les troubles mentaux généralement associés aux adultes, comme la dépression, affectent également les jeunes. N’importe lequel de ces facteurs, ou une combinaison de ceux-ci, pourrait provoquer une souffrance tellement insupportable qu’ils cherchent à se suicider pour ne plus avoir à l’endurer.